King Informatique

Le métier de développeur, pilier du secteur informatique français ?

D’habitude, les gens pensent qu’un expert en développement se limite à la création de code. Cette idée est en train de perdre son sens puisque les développeurs sont actuellement vus comme étant l’avenir du secteur informatique français et peut être du reste du monde. Les professionnels de développement sont actuellement considérés à leur juste valeur grâce à leurs différentes compétences mais aussi de leur connaissance des langages informatiques qui s’avèrent être très complexe.

Sensibilisation du gouvernement

Constatant que les développeurs français sont très talentueux et qu’ils peuvent jouer un rôle important dans l’écosystème numérique français, un entrepreneur a eu le bon sens de sensibiliser l’Etat français en envoyant à Bercy un document écrit de quelques pages intitulé "Les développeurs, un atout pour la France". Dans son exposé, l’analyste stipule que de plus en plus de développeurs sont attirés par le secteur entrepreneurial, et y réussissent, en mettant en place des sociétés aux activités innovantes comme Dailymotion ou Deezer. En plus, le phénomène de l’Open Source favorise l’ascension fulgurante des professionnels en développement. Cette initiative proposée par les développeurs se traduit par la possibilité pour les particuliers d’accéder librement à des lignes de code réalisées par des développeurs confirmés. Ce processus favorise avantageusement la concurrence dans le secteur du développement informatique.

Optimisation des formations

Face à l’attrait de plus en plus de français pour le secteur du développement informatique, l’Etat commence à accorder une grande importance à ce domaine. Par conséquent, différentes formations en vu de façonner des développeurs de nouvelle générations sont proposées par le gouvernement français. Cette prise de conscience s’est matérialisée au cours de ces dernières années face à l’engouement que génère le monde du développement auprès du grand public. Mais également par le fait que les dirigeants ont compris que les développeurs peuvent avoir des impacts positifs sur l’écosystème numérique du pays.