King Informatique

Les langages de programmation trop peu connus

Les spécialistes du développement informatique disposent d’un large choix de langages. Pourtant, ils continuent à en proposer de nouveaux afin de répondre à différents problématiques et pour surpasser les limites des outils qui sont déjà en place.

Différentes raisons ont poussé les développeurs à inventer de nouveaux langages mais les raisons principales sont le fait que la programmation soit toujours en constante évolution et que le Cloud ou encore les architectures distribuées ont engendrés de nouveaux challenges pour les experts en développement. Certains de ses langages sont utilisés depuis quelques temps dans le milieu alors que d’autres sont encore en phase d’expérimentation. En voici quelques exemples pour donner aux particuliers un avant-goût.

Dart

Dart est à mettre au compte de Google. Il a été conçu pour prendre la place du fameux JavaScript. Ce dernier n’est pas trop fiable face à des applications qui comportent de nombreuses lignes de code. Outre le fait d’utiliser des mots-clés et une syntaxe de type C, Dart sera également la solution la plus avantageuse pour les développeurs qui souhaitent déclarer de manière facultative des variables de type constant. L’objectif de Google est que ce nouveau programme soit plus familier, actif et flexible que JavaScript, afin de permettre aux développeurs de consigner rapidement un code qui sera plus facile à mémoriser et ne s’expose pas facilement aux bugs.

Ceylon

Ceylon a été développé au sein de RED HAT par Gavin King, connu pour être le concepteur d’Hibernate. Il a eu l’idée de créer le Ceylon parce qu’il trouve que JAVA présente quelques anomalies qui méritent d’être rectifiées et améliorées comme l’impossibilité pour le JAVA de supporter une metaprogrammation ou encore la syntaxe verbeuse de ce dernier. Ceylon a été mis en œuvre pour palier tous ces points négatifs du JAVA. Le compilateur Ceylon créera du code exécutable Java qui sera compatible avec la JVM (machine virtuelle Java).